La génération « fréquentation ».

La fille que je date.

Ma date.

Ma fréquentation.

Le gars que je date.

Ma date.

Ma fréquentation.

Autant de termes pour désigner une personne qui est présentement en training de l’amour. Qui a trois mois d’essais pour savoir si ça peut devenir officiel. Si tu vas l’appeler ta blonde. Si tu vas l’appeler ton chum. Pis pas de stress si au bout de 3 mois t’es pas encore certain. Ben on prolonge la période de probation pis c’est toute. 

« Oooooooh tu t’es fais un nouveau chum ? »

Rires nerveux.

« Ben non ! C’est juuuuuuuste ma fréquentation. »

De kessé ?

C’est tu juste moi la vieux-jeu? La fille pas-de-mon-temps-attardée-mentale qui la comprend pas cette game là? Maudite marde ! Thank god je suis en couple. Pis en couple avec un gars qui voulait pas la jouer. Parce que moi aussi je pensais un moment donné que c’était normal cette game là. Pis une maudite chance que j’ai pas l’intention d’être célibataire ever again dans la vie parce que ça me rendrait folle. Parce que tsais,  tu peux pas le texter avant 2 jours parce que « On fait « juste » se fréquenter là ». 

J’ai des petites nouvelles pour toi. Quand t’apprécie quelqu’un et que quelqu’un t’apprécie y’a pas d’autre règlement qui existe que d’être soi-même. D’être vrai. Si ça te plait pas, passe au prochain. S’il elle prend une semaine à te répondre, elle est pas intéressée donc sacre-moi ton camp pis vite sans regarder en arrière. Pis sans justification.

Je comprend pas comment tu peux fréquenter quelqu’un pendant 6 mois, coucher juste avec ce quelqu’un là pendant 6 mois, dormir dans ses bras pendant 6 mois, te réveiller à côté, dans le même lit, avec ton haleine du matin pendant 6 mois, lui présenter tes amis, ta famille, faire des activités, des projets. Pour ensuite lui dire  : sorry j’ai aucun sentiment qui s’est développé pour toi. Écoute-moi ben chose. Ça c’est malhonnête. 

T’as sûrement pas eu un éclair de génie dans les 5 dernières minutes. Ça fait 6 mois que tu vis la vie de couple avec quelqu’un, mais en te cachant derrière le mot « fréquentation ». Tu le savais y’a un bail si y’avait une possibilité de chances que des sentiments se développent. Si tu veux savoir la vérité, tu l’as même su dans la première semaine selon moi. T’as juste utilisé ce terme de marde la pour justifier tes moves caves de personne pas fiable. De personne pas prête à être en couple. Écoute-moi ben chose. Arrête ça parce que tu ralentis le groupe de monde qui veulent être en amour.

Pis pour l’autre personne, celle qui se fait flusher par message texte parce que tsais. C’tune fréquentation. Comment tu peux sortir de cette relation là en te disant : « Ben tsais, honnêtement ça me fait pas de peine. On faisait juste se fréquenter. »

Si t’es cette personne-là excuse moi. Mais tu me fais peur parce que ça veut dire que t’es un robot. T’as le droit de le dire fille que même si c’était « juste » une fréquentation t’as le cœur brisé, parce que anyways tout le monde le sait. Arrête de faire comme si ça te faisait rien. C’est pas vrai. Pis ça continue de faire tourner cette roue de choses malsaines que notre génération-de-la-fréquentation a inventée.

On peut tu laisser les gens qui veulent être en couple-mais-pas-trop, qui veulent s’engager-mais-pas-trop-vite-pis-dans-le-fond-pas-tant-que-ça jouer leur petite game de fréquentage entre eux? On peut tu avoir un genre de code pour savoir qui fait ou non partie de cette gang de pas sûrs là? 

Pour que ceux et celles qui veulent une vraie relation peuvent se matcher. Peuvent recommencer à avoir confiance que des gens honnêtes ça existe encore. Pour qu’ils peuvent arrêter de toujours se méfier, de se protéger. Parce qu’ils savent jamais quand est-ce que leur probation va se terminer. Parce que dans vie t’es pas censé avoir à convaincre quelqu’un de t’aimer. 

Je me propose pour leur distribuer gratuitement un macaron : « je fréquente à long terme » pour qu’ils puissent se reconnaître entre eux. 

Parce que y’a tellement de gens awesome qui se retrouvent seuls. Le cœur brisé. L’estime à terre. Parce que c’est ça être célibataire en 2016. Parce qu’ils pensent qu’ils ont pas le choix de jouer la game de fréquentage pour rencontrer quelqu’un. Non. C’est pas ça la vie. Je veux pas que ce soit ça la vie. Je veux que mes amis vivent le grand amour. Le fou. Le vrai. Je veux que l’amour triomphe.