Si un jour j’ai une fille…

Si un jour j’ai une fille.

Je vais lui dire qu’elle est forte.

Autant sinon plus que ses frères. Forte dans sa tête et dans son cœur surtout. Mais qu’elle ne doit pas porter du poids qui ne lui revient pas sur ses épaules. Même si c’est pour soutenir une personne qu’elle aime. Parce qu’elle doit s’aimer assez pour respecter ses limites en premier.

Qu’être forte ne t’enlève pas le droit de mettre un genou par terre. Que demander de l’aide ce n’est pas faible, c’est très courageux.

Je vais lui dire qu’elle est intelligente.

Que les notes à l’école ne sont que des chiffres. Que l’important c’est de travailler le plus fort qu’on peut. Parce que c’est impossible d’exceller dans tous les domaines.

Que la perfection n’existe pas. Qu’elle sera malheureuse si elle passe sa vie à la chercher.

Je veux qu’elle sache qu’elle a le pouvoir de faire ce qu’elle veut de sa vie et dans la vie. De devenir la femme qu’elle a envie d’être.

Je vais lui dire qu’elle est belle.

Sans artifices. Au naturel. Avec ses petits travers, ses courbes ou ses non-courbes. Belle dans ses différences qui la rendent unique. Qu’elle est parfaite. Et de ne jamais avoir honte de se trouver jolie.

Je vais lui dire que c’est difficile d’être une femme. Que malgré ce que l’on dit, nous ne sommes pas tout à fait égales aux hommes. Mais de se lever. Lorsqu’elle croit vivre de l’injustice. De ne jamais accepter qu’on la diminue en utilisant son genre. Une femme n’est pas que des hormones. Une femme n’est pas un objet ni une femme de ménage. Une femme c’est un tout.

De ne jamais avoir peur de s’affirmer sans jamais oublier d’assumer ses propos. De savoir quand s’excuser et se rétracter.

Si un jour j’ai une fille, je vais lui dire que nous sommes méchantes entre nous.Beaucoup de femmes sont jalouses de celles qui brillent.

D’essayer de briser le cycle . Même si elle se sent seule et à contre courant. On ne grimpe à aucun sommet en rabaissant les autres.

Toutes les opinions ont lieu d’être. De ne jamais oublier que chaque femme a un vécu différent. Et que les personnes méchantes souffrent généralement énormément, qu’il faut leur envoyer une double dose d’amour.

Je vais lui dire de ne jamais accepter que l’on attaque son physique plutôt que ses idées. Qu’afin de pouvoir défendre ses opinions, elle doit être informée et conscientisée.

Qu’une femme cultivée est une femme libre.

Si un jour j’ai une fille, je lui dirai que je serai toujours là pour elle. Que les femmes sont capables de grandes choses. De don de soi. D’amour. Que le monde lui appartient, peu importe la façon dont elle décide de partir à sa conquête : en robe ou en pantalons.

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Thomas aka Petit Poulet et Henri aka Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.