La sieste : cette légende urbaine de la maternité.

Je vous en ai déjà parlé : le papa-poule de notre famille est nouvellement entrepreneur.

Je me doutais pas quand il a parti sa compagnie qu’il travaillerait autant.

Disons que l’on recommence à peine à trouver un certain équilibre… Mais ce n’est pas de ça que je veux vous parler ce soir.

Je suis solo-parentale plusieurs soirs semaine depuis quelques mois. Cette semaine c’était trois soirs. Trois soirs de suite. Que mon chum est rentré plus tard que minuit. Je l’ai donc laissé dormir les lendemains matins.

Et je rêve de ma sieste de dimanche après-midi depuis jeudi matin.

Mais coudonc, pourquoi personne m’avait dit que dès que j’allais expulser mon premier bébé, la faculté de dormir, surtout en après-midi allait être effacée de mon code génétique ? Pourquoi ce serait pas un skills qui pourrait être partagé équitablement entre papa et maman ? Parce qu’on va se le dire, les papas n’ont aucune difficulté à s’endormir, et ne ressentent surtout aucune culpabilité à le faire non plus.

Quand j’ai enfin pu aller m’étendre après le diner, que j’ai fermé mes rideaux et posé ma tête sur l’oreiller (la porte ouverte par exemple, au cas ou j’aurais quelque chose à gérer dans le salon)…

in-ca-pa-ble de dormir. Je comprend pas pourquoi.

 »Ayoye j’ai rien organisé pour la fête de bébé Loup. C’est la semaine prochaine. »

 »Je peux pas croire que mon bébé va avoir un an. Un an. »

 »L’an passé j’étais énooooorme à pareille date »

 »Je veux un autre bébé. »

 »Je veux encore sentir un bébé bouger dans mon ventre. »

Tourne d’un bord, tourne de l’autre, ouvre mes yeux.

 »BABE !!! Henri s’en va dans la cuisine ! Il va manger de la bouffe de chat ! »

Soupir.

 »Faut pas j’oublie de mettre le linge dans la sécheuse. »

 »Faut que j’aille à l’épicerie pour le souper. »

 »Je fais tu l’épicerie de la semaine ou je prend juste ce que j’ai besoin pour ce soir? »

 »On a besoin de papier de toilette aussi. Faut pas j’oublie. »

 »J’ai des lettres à poster demain. »

 »Henri pleure. »

 »Donne-lui du lait !! »

Soupir.

 »Bon j’ai envie de pipi. »

Je me sens enfin partir… je suis juste sur le bord de m’endormir. Mon chum vient se coucher dans le lit et fait un vacarme épouvantable. 1 seconde passe. Il ronfle.

Et c’est reparti.

Je dormirai dans 10 ans.

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.