Maman t’as brisé le coeur.

Mon bel amour.

Je sais, maman t’a brisé le cœur. Ton petit cœur de garçon à sa maman de 4 ans.

J’ai l’impression que c’est un peu beaucoup de ma faute en plus.

T’es fâché. Parce que j’ai dit que samedi, j’allais souper en amoureux. Et tu pensais que j’y allais toute seule avec toi.

Comprend-moi mon chaton, ça me gonfle tellement le cœur de bonheur quand tu dis que tu vas te marier avec moi plus tard. Quand tu me dis que je suis ton amoureuse. Que je suis la plus belle…

Je trouve ça tellement mignon. Jamais personne ne m’a aimé autant que toi. Et ça me fait sentir tellement importante…

Que je n’ai pas vraiment jugé important avant aujourd’hui, de te dire que je pouvais pas être ta vraie de vraie amoureuse…

Parce que je suis ta maman.

Et les mamans, mêmes si elles aiment leurs petits garçons plus que tout au monde, elles peuvent pas être leurs amoureuses. C’est juste comme ça.

Mais tu sais quoi ? Maman t’aime encore plus que ça. Encore plus qu’une  »vraie » amoureuse.

Pis moi, je te connais par cœur. Je te laisserai jamais tomber. Je me tannerai jamais de t’aimer. Je pourrai jamais dire que mon amour pour toi s’est envolé ou usé. Ça ce peut juste pas. L’amour d’une maman ça fait pas ça.

Depuis la première fois que j’ai posé les yeux sur toi… C’est plus que de l’amour que je ressens. Tu es toute ma vie au complet. Je te fais passer avant tout. Je donnerais tout ce que je possède pour toi. Même ma vie. Sans hésiter.

Et tu vas voir mon grand, l’amour avec les  »vraies » amoureuses, des fois c’est compliqué. Des fois ça fait mal. Des fois ça dure pas pour toute la vie… Et tu risques d’avoir le cœur brisé, plus d’une fois.

Et juste à y penser, ça me brise moi aussi un petit peu en dedans.

Mais moi tu sais, je vais être encore là. À chacun de tes chagrins d’amour, parce qu’on ne s’y habitue pas.

Je serais jamais loi, pour te prendre dans mes bras et te bercer, peu importe tu seras grand comment.

Je vais être là pour partager ta douleur et ta tristesse, en espérant que ça pèsera moins lourd sur ta poitrine.

Pour te dire qu’elle valait pas toute cette peine là, ou encore de la laisser partir, et que si c’est la tienne elle te reviendra.

Je serai là pour te jurer que ça va arrêter de faire mal un jour, même si on oublie jamais totalement.

Je vais être là pour te promettre que ton cœur sera encore capable d’aimer, je le sais mon amour, fais moi confiance :c’est moi qui l’a tricoté.

Maman, a un seul amoureux, et c’est pas toi mon chéri. Je le sais que ça te fait de la peine aujourd’hui, mais crois-moi, l’amour c’est l’essence même de la vie.

Je te souhaite d’aimer un jour, quelqu’un de tout ton cœur. Furieusement, passionnément. Et que cette personne t’aime tout autant en retour.

Et ce jour-là, ce sera moi qui aura un petit cœur un petit peu gros, et qui repensera au temps, ou tu voulais te marier avec moi.

 

 

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.