Être mama de trois filles.

crédit photo : Lalor photographie pour bébé bohème.

 

Être mama de 3 filles …

Je sais pas si c’est le beau temps qui tarde à arriver qui me fait feeler  de même, mais ces temps-ci j’ai le coeur gros ont dirait .

Parce que ces temps-ci, je réalise que je suis maman.

Maman de 3 filles qui prendront ma place un jour, mais pour le moment, je profite de leurs instants 0-5 ans qui me font brailler un peu, toujours. Tout le temps .

Être maman de filles c’est :

Accepter que le volume de leurs si petites voix  monte presque plus fort que dans les clubs où je me tenais à 18 ans.

Ramasser des robes, des bottes à l’eau, une casquette camo ou un costume de requin dans des endroits insoupçonnés.

Jouer le rôle de la  »madame » ou de la  »matante » dans vos jeux imaginaires, parce que vous êtes trois à vouloir être ‘’la mama’’ et qu’en achetant la paix de cette façon-là,  ça évite le chi-chi. Sport national de mon trio .

M’amuser à faire la pluie et le beau temps dans votre walkin commun, comme si je jouais encore à la poupée. Ce fameux  »projet » qui promet beaucoup de de plaisir d’ici 10 ans !

On s’en reparle !!!!

Être maman de filles, c’est faire presqu’une crise de coeur en allumant les lumières  dans la salle de jeu parce que les poupées sont assises bien relax sur mon divan avec leur gros yeux qui me fixent. Pas agréable je vous jure comme feeling !

C’est aussi prendre bien soin de ne pas bouger les dites poupées afin de s’assurer que demain la classe de madame F. pourra reprendre son cours tel que convenu . Alors, finir par  écouter la seule émission que j’aime assise en indien  à terre tsé … #pickyourbattles

C’est de voir des trucs presqu’impossible à croire. Des moments de tendresse infinie suivis des petites colères temporaires (on parle d ‘ 1/2 seconde d’intervalle ici).

C’est d’être témoin de gestes d’entraide, comme le fait votre papa et les autres pompiers qui servent la communauté, sauf que vous c’est de comploter pour prendre des biscuits sur la plus haute tablette de la dépense ou bien d’accepter de  vous brosser les dents avec la brosse à dents mauve parce que la petite sœur de 2 ans veut rien savoir de la rose ce soir ….

Être maman de filles, c’est de respecter leurs personnalités. La sportive, l’artiste, l’intello.

Elles sont comme elles sont, un tout. Une somme dans leurs différences immenses.  Elles se complètent sans ne rien s’enlever l’une à l’autre . Elles s’acceptent et s’aiment sans conditions ni limites, ça devrait être comme ça partout non ?

Être maman de trois filles, C’est beaucoup de  »NON », souvent des  »attends ». C’est jamais plate, mais parfois essoufflant.

C’est pas parfait, mais c’est un chaos contrôlé (du moins j’essaie) que j’aime gérer et que je ne voudrais jamais changer.

C’est jouer à miss-météo ou au super héros, faire du camion ou du vélo sur le perron. Danser la valse dans le salon comme les mariés le font, rire aux éclats pour des histoires de caca (les filles aussi font ça) ou pleurer de joie pour des nouveaux petits pas.

C’est l’émotion toujours à son comble pour tout et rien, un peu comme moi je suppose….

Et puis finalement, c’est de me voir à travers ces trois petites personnes qui m’obligent à donner l’exemple.

À être la meilleure version de moi que je puisse être .

Pas parfaite, mais vraie et inspirante pour ces petites qui grandissent dans un monde qui me semble déjà bien difficile à gérer parfois.

J’espère que mes filles seront capables d’accepter la différence, mais l’ordinaire aussi. D’aimer leur vies peu importe les aventures qui seront sur leurs chemins et de les affronter, de les surmonter avec les outils que nous leurs auront offerts.

Je souhaite aussi qu’elles puissent rêver grand, faire de ces rêves une réalité en travaillant fort  sur ce qui fait battre leurs petits cœurs devenus grands.

Author: Alexandra Dion

Amoureuse et créatrice des petits bonheurs, maman de 3 belles filles, un grand chien et folle de LUI depuis un long moment déjà  « happily ever after » moi j y crois ! J ai trouvé le bonheur en étant à la maison grâce au métier d’éducatrice, mais tout ça s’est amplifié lorsque la maternité est entrée dans ma vie.  Tout est devenu plus simple, plus clair et plus vrai .C’est pas toujours parfait, mais on est heureux matin, midi et soir avec les moyens du bord et c est correct comme ça. Je suis attachée au passé, abonnée au présent et préoccupée par le futur , c’est pourquoi  Parcelles & co. a vu le jour . Un projet plein d’amour. Qui me permet de souligner les petits instants de mes humaines préférées .
Apprentie plein d’affaire ; jardinière  ,couturière ,bricoleuse ,écrivaine ,cuisinière, j’essaie tout et j’adore ça !  Authentique, imparfaite à la fois, j’ai déjà hâte d’être vieille et de raconter des  » il était une fois » …