Être une maman

Crédit photo : Robbie photographie

Être une maman…

C’est la plus belle chose de la vie.

C’est la plus difficile aussi.

C’est un privilège. Un vrai.

Toute une chance dans une vie.

Un miracle comme il s’en fait peu.

C’est pleurer souvent. Beaucoup. Tout le temps.

Le matin d’une nuit blanche de découragement, et puis se dire qu’on y arrivera jamais.

Ou bien en regardant les photos d’amies sans enfants en bikini sur une plage.

C’est pleurer parce qu’ils sont trop beaux. Parce qu’on ne peut plus imaginer nos vies sans eux.

C’est pleurer parce qu’on a peur de les perdre, ou que quelqu’un leur fasse du mal un jour.

Être une maman, c’est avoir les émotions à fleur de peau tout le temps.

C’est douter de soi constamment et manquer de sommeil.

Souhaiter partir pour un week-end mais s’ennuyer cruellement des enfants.

C’est avoir l’impression qu’on fait tout de travers, penser constamment qu’on est entrain de briser ses enfants.

C’est soupirer souvent et lever les yeux au ciel.

Avoir la tête qui veut éclater et manquer de temps pour aller au petit coin.

C’est collectionner les pissenlits.

Et laver des cailloux dans la machine.

Être une maman c’est noter leurs petits mots d’enfants dans un cahier, pour s’en souvenir quand ils seront grands.

Prendre des tonnes de photos pour combler le vide quand ils partiront de la maison.

C’est capturer des rires en cascades et mémoriser les sourires aux dents manquantes.

C’est tou graver dans son cœur pour être certaine de ne jamais rien oublier.

Devenir la maman de quelqu’un, ça donne tout un vertige.

C’est s’oublier souvent pour son enfant, et en retirer un bonheur immense.

Être une maman c’est de vivre dans un monde de contradictions : avoir hâte qu’ils vieillissent, mais vouloir les bercer chaque soir de leur vie.

C’est être épuisée à la fin de la journée.

Se coucher tôt et s’endormir en souriant.

En voulant faire un autre enfant.

 

 

 

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Thomas aka Petit Poulet et Henri aka Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.