Les papas de nos vies.

Je ne connais pas beaucoup de papa aussi bien vous: les gars qui m’entourent. Les gars que mes filles côtoient au quotidien et qui font parti de notre décor. Je me (nous) considèrent plus que chanceuses d’avoir des papas comme ça : des hommes qui respectent les femmes et qui sont présents dans la vie de leurs enfants.

Qui n’ont pas peur de brailler quand bon leur semble, de rire de moi qui se plante ou de construire un poulailler pour héberger les dernières arrivées.

Vous autres, vous êtes tous ensemble un modèle parfait (TOUS ENSEMBLE compilation de vos qualités respectives additionnées = perfection ).

Pour vous, devenir papa ça veut dire avoir un enfant à qui transmettre des valeurs. Je sais que vos belles qualités seront marquantes dans la vie de nos filles et la mienne aussi et je trouve ça important de souligner ça.

Souligner la fête des papas parce que  vous en faites tout autant que nous les mamans. mais à votre façon et c’est correct comme ça.

Mon papa, je peux pas parler de toi sans dire que toi, tu prends le temps. d’après moi, le #slowtoute est dans ton ADN. Toi papa, tu profites, des moments, des instants, des fêtes du nouvel an, des barbecue, des feux d’artifices, des balades en skidoo, du fun, de la visite qui part jamais.

Avec toi, tout est fait en grand. J’aime ça.
Ton slogan : « mets-en faut que ça goûte ».

Mon beau-papa, travailleur acharné, toujours prêt à aider, grand voyageur et surtout la personne la plus directe que je connaisse. Ne pas passe par 4 chemins, sans bonjour ni au revoir quand on part c’est normal et toujours bon à savoir. Au contraire de mon papa a moi, tu vis a 1000 à l’hôpital heure et pour te suivre faut aimer se lever de bonne heure. Ça doit pas être pour rien que notre 2 ans du milieu a comme un gros gros coup de coeur sur SON papy . L’intensité a sauté une génération faut croire. D’après-moi le gars de Heinnekein t’a emprunté ta phrase parce que toi, t’as pas le temps de niaiser, tu le dis souvent pas mal ce slogan là!

Mon frère, quelqu’un de droit, d’honnête et de fidèle à lui-même comme toi j’ai rarement vu ça. Faire les choses pour soi, selon ses valeurs et rester loyal à ses envies c’est assez rare de nos jours. Contre vents et marrées , tu ne perdras jamais le nord, c’est de là qu on vient et beaucoup de ce qu’on est y est relié. Tu garderas le fort, le cap et tu seras là : les deux pieds sur terre aussi solide que la toile de ton tempo l’est.
Ton slogan : « quand quelqu’un dit arrête tu arrêtes ». (tu l’appliques partout sauf quand il est question de me gosser sur une affaire de longue date. C’est ce que les grands frères font à leurs petites soeurs et puis, 4 ever je suppose …)

Mon beau -frère: l’audacieux, le persévérant et surtout et par dessus tout: le  rêveur. Si tu savais combien j’admire ça. Des projets en veux tu en v’la. Des idées, des plans, des essais et  des erreurs, des bons coups soulignés et des moins bons transformés en leçons. Ta belle Alice porte bien son nom : c’est bien connu que les Alice sont douées pour rêver …
Tes idées sont aussi nombreuses que les bons moments qu’on partage tous ensembles.

Son slogan : « le chèque est dans malle ».

Enfin , le dernier, mon pref. Tsé, le gars avec qui je vais me marier dans moins d’une année (HIIIIII ) .
Toi t’es pas parfait je sais là, personne ne l’est, mais tu n’est pas loin. Toi, tu as toutes les qualités nommées plus haut. À différents niveaux.

Tu es parfois un peu en retard, pas un grand fêtard (c’est une qualité pour moi), l’homme de la situation bien souvent, loyal comme l’amitié ne saurait qualifier, travaillant comme un bûcheron des années 1920 en hiver, audacieux comme les générations qui t’ont précédées.

J’ai choisi la version améliorée de votre lignée .

Aussi , je ne peux pas parler de toi sans souligner ça: ta grande force tranquille. Toi, tu sais comment aimer.
Tu sais comment parce que  y’a personne dans la vie qui ne soit aussi respectueux que toi. Respecter tout et rien. Tu es doté d’un grand savoir faire, mais surtout d’un grand savoir être .
Avoir quelqu’un comme toi dans la vie c’est inestimable et indispensable. Tu respectes les voisins, les normes de construction, les consignes de croque carotte, la bulle de M. la forêt , mes silences, les opinions. Tu respectes tout.

Comme si toi, tu étais capable de toujours peser le pour et le contre, distinguer le vrai du faux, le laid du beau, dans les bons même les moins bons moments, sans déranger personne.

Avec moi tu partages tes opinions et, tu sais quoi, tu as souvent raison. Je l’écris ici, encadre le si tu veux! Tu le reliras, ça fait plaisir parfois .

Slogan : « si c’etait facile, tout le monde le ferait ».

J’imagine que c’est pour cette raison que tu m’as choisie pour t’épouser. Tu sais que je suis un peu difficile alors tu as tenté le coup et tu sais quoi, je ne pouvais pas avoir choisi mieux que toi. Mieux que nous .

Les papas, les ‘’miens ‘’ comme les vôtres, y’a pas de doute vos êtes tous précieux parce que dans tous les cas sans nos PAPAS, on serait tous pas là. Alors, aujourd’hui, célébrer les, eux aussi ils ont besoin d’une petite tape dans le dos et se faire dire WELL DONE LE GROS !

Author: Alexandra Dion

Amoureuse et créatrice des petits bonheurs, maman de 3 belles filles, un grand chien et folle de LUI depuis un long moment déjà  « happily ever after » moi j y crois ! J ai trouvé le bonheur en étant à la maison grâce au métier d’éducatrice, mais tout ça s’est amplifié lorsque la maternité est entrée dans ma vie.  Tout est devenu plus simple, plus clair et plus vrai .C’est pas toujours parfait, mais on est heureux matin, midi et soir avec les moyens du bord et c est correct comme ça. Je suis attachée au passé, abonnée au présent et préoccupée par le futur , c’est pourquoi  Parcelles & co. a vu le jour . Un projet plein d’amour. Qui me permet de souligner les petits instants de mes humaines préférées .
Apprentie plein d’affaire ; jardinière  ,couturière ,bricoleuse ,écrivaine ,cuisinière, j’essaie tout et j’adore ça !  Authentique, imparfaite à la fois, j’ai déjà hâte d’être vieille et de raconter des  » il était une fois » …