T’es plus qu’une princesse.

Petite chouette.

Je suis une maman de garçons moi.

Je le sais pas trop c’est quoi élever des filles dans la vraie vie, mais j’ai une bonne idée de comment j’élèverais la mienne si elle se pointe un beau jour dans ma vie.

En faits, j’ai surtout une bonne idée de comment je ne l’élèverais pas.

Et puis ça me donne envie de te dire 2-3 petites choses que tu comprendras sûrement un jour, plus tard.

En faits c’est plutôt à tes parents que j’aimerais m’adresser.

Vois-tu, je te regarde t’amuser innocemment dans le parc, avec mes enfants.

Et ça me brûle les yeux.

Sur ton t-shirt rose, c’est écrit en lettres brillantes : sexy.

T’as un maillots de bain deux pièces en dessous, le même genre de modèle que portent les super-modèles.

Pis sur ta casquette toute sale que tu portes à l’envers, c’est écrit  »princesse ».

Sûrement que tes parents t’ont laissé partir comme ça pour le camp de jour, avec toutes les bonnes intentions du monde. Ils doivent être des bons parents aimants, j’en doute pas. Peut-être même que c’est toi qui les a choisis tes vêtements, et que papa et maman n’y ont pas vu de mal…

Mais moi, ça me chicote.

Ça me fait vivre un gros malaise je t’avoue.

Parce qu’à six ans, il y a bien d’autres choses qu’on devrait t’enseigner avant ça.

Parce que c’est juste déplacé de te faire dire au monde entier que t’es sexy. Pis que t’es une princesse. Parce que tu comprends pas ce que ça veut dire, tu comprends pas le message que tu véhicules et je trouve ça grave.

On sexualise ton corps d’enfant. Pis ça me donne envie d’hurler.

C’est hypocrite de te faire porter un bikini à ton âge et de te dire de te couvrir dans quelques années, lorsque tu atteindras la puberté parce que tu provoqueras les hommes.

On trouvera que t’es déplacée, hypersexualisée. On blâmera la maudite  »génération d’aujourd’hui » alors que c’est plutôt la personne qui t’as posé l’étiquette de sexy à six ans qu’on devrait blâmer.

Moi, aujourd’hui, j’aurais plutôt envie de te faire porter un chandail sur lequel c’est écrit : intelligente, déterminée ou forte.

Parce que c’est ce genre de message-là que je te souhaite d’intégrer en grandissant.

Parce que t’es tellement plus qu’une princesse. T’es tellement plus qu’une belle fille qui reste plantée là à attendre qu’un homme vienne donner un sens à ta vie.

Tu auras toute ta vie de femme pour apprivoiser ton sexiness. Pour utiliser ton corps de la façon dont tu le souhaiteras.

Mais là, à six ans, j’aimerais qu’on te traite comme une enfant.

Juste comme une enfant.

Pas comme une future femme.

T’es belle.

Mais t’es surtout pas sexy, et encore moins chicks.

Ça devrait juste être illégal d’utiliser ces mots pour désigner un enfant.

Pis il y a tellement d’autres qualificatifs qu’on pourrait utiliser pour te décrire.

Fonce.

Tu es le futur.

Et tu mérites mieux que ça.

T’es plus qu’une princesse.

Et un jour tu seras plus que des hormones. Mais ça, c’est un  autre combat.

 

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.