Collaborateurs

Alexandra Dion.

Amoureuse et créatrice des petits bonheurs, maman de 3 belles filles, un grand chien et folle de LUI depuis un long moment déjà  « happily ever after » moi j y crois ! J ai trouvé le bonheur en étant à la maison grâce au métier d’éducatrice, mais tout ça s’est amplifié lorsque la maternité est entrée dans ma vie.  Tout est devenu plus simple, plus clair et plus vrai .C’est pas toujours parfait, mais on est heureux matin, midi et soir avec les moyens du bord et c est correct comme ça. Je suis attachée au passé, abonnée au présent et préoccupée par le futur , c’est pourquoi  Parcelles & co. a vu le jour . Un projet plein d’amour. Qui me permet de souligner les petits instants de mes humaines préférées .
Apprentie plein d’affaire ; jardinière  ,couturière ,bricoleuse ,écrivaine ,cuisinière, j’essaie tout et j’adore ça !  Authentique, imparfaite à la fois, j’ai déjà hâte d’être vieille et de raconter des  » il était une fois » …

 

 

 

 

 

Marie-Claude Royer.

Je n’ai pas de zone grise. Je vis trop souvent en noir ou en blanc. Je suis devenue une pro du mode survie. La maternité m’a appris le vivre et laisser vivre.
En ce qui concerne ma parentalité, je considère que je suis celle qui connaît le mieux mon enfant… Je crois que chaque parent est le « pro en chef » de ses kids et devrait toujours écouter ses feelings avant l’opinion des autres. J’ai donc tendance à ne pas accueillir à bras ouverts les critiques et conseils des autres et j’évite à mon tour de leur en prodiguer.
J’ai une plus ou moins nouvelle réalité de maman-séparée-qui-voit-son-bébé-une-semaine-sur-deux et essayer de survire lorsqu’elle est chez son père occupe tout mon temps ou presque.
Je travaille fort. Ben, j’essaye en tout cas!

 

 

 

 

Simon Delisle.

Humoriste depuis 10 ans, papa depuis 1. J’apprends mon nouveau métier une journée à la fois. J’observe grandir mon garçon avec stupéfaction et admiration. J’essaie de le conduire du mieux que je peux dans ce trajet sinueux qui le mènera à l’âge adulte. 

Même s’il se fait souvent plus discret, le papa aussi veut prendre une place importante dans la vie de son enfant. Je vais tenter d’être le messager de la majorité silencieuse des bons papas.

Laissez-moi vous dresser le portrait de la vie d’un papa occupé, qui jongle avec sa carrière, son couple et sa vie de famille, avec ses deux mains en tentant de ne jamais rien échapper.