C’était juste une mauvaise passe.

C’était juste une mauvaise passe les gars.

Maman commence à aller mieux.

Toute qu’une mauvaise passe je sais.

Pis si vous saviez comme je m’en veux.

J’essaie fort de regarder vers demain, et de penser à tout le temps qu’on a encore pour jouer, rire et s’aimer.

J’essaie fort de ne pas penser aux derniers moi, qui ont pas été faciles pour vous non plus.

J’étais pas votre maman de d’habitude.

J’ai crié, soupiré, ignoré.

Mais j’ai aussi beaucoup pleuré le soir venu, de ne pas être présente comme avant pour vous.

Parce que vos petits cœurs d’amour, ils pouvaient pas comprendre pourquoi maman avait plus envie de rire. Ni de lire 5 histoires le soir.

Pourquoi maman ne se levaient plus toujours avec vous le matin, et ne jouait plus beaucoup avec vous à l’heure du bain.

Dans vos têtes ça rime à rien, dépression et santé mentale.

Maman était juste triste.

C’était juste une mauvaise passe mes amours.

Demain ça va aller encore mieux qu’aujourd’hui.

C’était une crisse de mauvaise passe on va se le dire.

Maman n’a jamais arrêté de vous aimer.

Les câlins, les bisous et les  »je t’aime » sont resté ma priorité. On s’est collés fort entre les grosses vagues.

Je vous lâcherai jamais.

Même si la tempête revient.

Vous êtes mon phare.

Le soleil revient. Doucement pas trop vite. Faudrait pas je me brûle les yeux.

C’était juste une mauvaise passe.

Mais ce sera pu jamais comme avant.

Ça va être encore mieux.

Je vous le promet.

Sauf que ça va changer.

Parce que j’ai compris que pour prendre soin de vous, il fallait que je prenne mieux soin de moi.

Parce que même si je suis votre maman avant tout, j’étais une femme avant.

Avec des rêves, dans ambitions et des projets.

Même si vous êtes ma plus belle réalisation, j’ai compris que de tout mettre sur pause pour vous, c’était pas ce que je voulais vous enseigner dans la vie.

On ne démontre pas aux gens qu’on aime en s’oubliant pour eux.

Il y a d’autres façons de vous regarder grandir que de tout abandonner.

J’aime mieux passer du temps de qualité avec vous, que de me demander ce que ma vie aurait pu être.

C’était juste une mauvaise passe mes amours.

Et j’ai compris que toutes les mamans en traversent des tempêtes.

Des petites ou des plus grosses.

Elles font parties de notre histoire à nous, et font en sorte que je vous aime encore plus fort.

 

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.