Depuis que t’es devenu grand-frère.

Crédit photo : Robbie photographie

T’es devenu grand-frère comme si tu gagnais la médaille d’or de la vie. T’étais fier, heureux et rayonnant la première fois que tu as pris ton petit frère dans tes bras.

Première rencontre de #TomDresseurDeLoups et d’Henri. 28.02.2016

Je me disais que c’était une lune de miel, que ça allait pas durer pour toujours. Qu’un jour rapproché tu serais jaloux de l’attention que le bébé avait. Que t’allais réquisitionner du temps tout seul avec maman comme avant.

Mais non.

De jour en jour t’es juste devenu de plus en plus awesome. Ton frère est ton meilleur ami. Malgré les quatre années qui vous sépare. Quand je pense au fait que je m’inquiétait de te réaction quand j’étais enceinte, ça me fait sourire. Tu es un enfant extraordinaire mon grand.

Tu avais hâte que ton bébé-frère grandisse un peu, pour pouvoir jouer avec lui. Tu es le premier à l’avoir fait rire, tu es celui qui le fait le plus sourire.

Tu l’aides à grimper sur le divan.

Tu vas le rejoindre dans sa couchette que tu escalades au petit matin. Emmenant avec toi des jouets et des couvertures pour qu’il t’accompagne dans la nouvelle aventure que ton imaginaire a inventé.

Quand tu es chez ton papa tu l’appelles parce que tu t’ennuie de lui.

Tu prends ta petite voix et tu dis :  »comment ça va mon homme? ».

Je me dis toujours que le jour va venir où ça va te déranger que ton petit frère touche à toutes tes choses. Qu’il mette tes jouets dans sa bouche. Qu’il te tire les cheveux et te morde quand tu lui dis non.

Mais non, il est pas encore arrivé ce jour et j’ai l’impression que peut-être bien qu’il n’arrivera jamais.

Et je me demande comment j’ai fais. Pour te tricoter aussi parfait.

Parce que je suis grande-sœur quatre fois moi aussi. Et je n’ai jamais eu le quart de la patience que tu as.

Je le sais que c’est pas facile être le plus grand.

On te demande de comprendre, d’attendre et de baisser le son.

On te demande de partager, d’être raisonnable et de parler avec des mots.

On te demande de t’amuser seul parfois, on te dis  »un instant » et puis on oublie.

Et tu te fâches et nous on te redemande d’attendre.

On règle des conflits de façon pas très juste parfois.

 »C’est toi le plus grand ».

Et vous allez vieillir.

Ton frère va tout faire comme toi. T’imiter, emprunter tes vêtements.

Il va t’espionner et puis rapporter.

Il va mettre la faute sur ton dos.

Et tu ne diras rien. Parce que t’es comme ça : la plus loyale personne que je connaisse. Du haut de tes 5 ans c’est assez spécial.

Ton frère va se confier à toi.

Te prendre comme modèle.

Vous allez faire les 400 coups ensemble.

Et je vais vous chicaner quand il le faudra, mais mon cœur de maman débordera de joie de voir à quel point vous êtes proches.

Depuis que t’es devenu grand-frère, c’est fou ce que t’as vieillit.

Et c’est fou combien je t’aime encore plus. Si seulement c’est même possible.

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.