Ça va bien.

Crédit photo Robbie Photographe

Ça va bien.

Je suis dépassée par bouts, mais Ça va bien. 

Dépassée du genre que mes enfants ont clairement deux fois plus d’énergie que moi.

Dépassée du genre que ça me prend deux heures endormir bébé loup le soir pis que quand il se fait garder il se relève pas une seule fois. Il me niaise. Clairement à deux ans il connaît mes faiblesses.

J’imagine que c’est normal. Il est intelligent.

Je suis dépassée du genre que mes soupers plaisent jamais à tout le monde, pis qu’à ce temps-ci de l’année le bain est toujours noir quand je fini de laver mes deux coquins.

Je me dis que des enfants sales sont des enfants qui ont joués. Pis je lave le bain chaque jour en me disant qu’ils sont heureux.

Je suis dépassée par le rythme de la vie. Par la routine qui laisse peu de place à l’improvisation, à la spontanéité. J’essaie de m’en faire moins. De coucher les enfants 15 minutes plus tard pour profiter d’eux pendant qu’ils sont petits. 

Je suis dépassée de leurs niaiseries le matin quand on est pressés.

Des questions ridicules de mon 6 ans.

Dépassée de ramasser des bas sales partout.

De nettoyer du pipi sur la bol 3 fois par jour.

Mais heille. Ça va bien.

Tout le monde est en santé.

On s’aime.

C’est normal de se sentir dépassée. Bousculée. Chavirée par la vie de maman. Et depuis que j’ai compris ça, ça va tellement mieux.

Depuis que j’ai arrêté de chialer sur ce qui va pas bien. Depuis que j’ai arrêté de le mettre de l’avant. Depuis que je focusse sur le beau. Ça va bien.

Ça va mieux.

Je l’aime mon joyeux chaos. Je l’aime ma vie, que j’ai choisie. 

Dans 5 ans les enfants vont avoir vieillit ça va être plus calme dans la maison.

Je pourrai pas revenir en arrière pour chatouiller des cuisses molles.

J’aurai pu de bébé qui apprend à parler. Il va dire  »Je t’aime » à la place de  »te t’aime ». Il va dire  »fini » à la place de  »nini »…

Et je le sais que ça va me manquer.

Je suis loin d’être une mère parfaite et tu sais quoi, ça me va. Je suis une mère aimante. A l’écoute. Disponible. 

Je suis une mère qui fait son possible.

Pis c’est ben correct. J’apprend à mes enfants qu’ils ont pas besoin d’être parfaits eux non plus. Que je les aime comme ils sont, ben awesome comme ça. Que l’important c’est d’assumer ses erreurs, de s’excuser pis de continuer à avancer.

 

Et je vous met au défi, de faire une liste mentale de ce que vous faites bien, plutôt de ce que vous avez pas le temps ou la force de faire.

Y’a pas juste une façon d’être maman. Tout ce qui compte c’est le résultat : une famille heureuse.

Souris maman, c’est moins pire que tu penses. 

 

Ça va bien.

Author: l’Emmèredeuse

L’emMÈREdeuse, c’est moi : Catherine.
Maman de deux (petits monstres) adorables garçons : Tom le dresseur de loups et Henri le Bébé Loup.
Je suis copropriétaire d’une famille recomposée remplie d’amour et de folie.
Ma plume prend parfois des chemins humoristiques, parfois des plus sérieux, mais toujours ceux de l’authenticité et de l’humilité.
Maman Louve à mes heures. Je partage avec vous les petits et grands moments de mon quotidien de maman.
De maman ben ordinaire.
Qui travaille à temps plein … Pis qui fait son gros possible.